S’abonner à la newsletter

En validant votre inscription, vous acceptez que le Diocèse de Châlons mémorise et utilise votre adresse email dans le but de vous envoyer mensuellement sa lettre d’informations.

Le magazine des catholiques du diocèse de Châlons

Édito de Mgr Touvet – Mai 2021

VOUS AVEZ DIT CATHOLIQUE ?

Le mot « catholique » veut dire « universel ». Une autre acception, plus réductrice, indique ce qui relève de la seule Église Catholique Romaine. Je voudrais évoquer des services de l’Église auxquels on adjoint statutairement ce qualificatif. Sont-ils pour tous, universels, ou pour quelques-uns, les catholiques ? Quelle est leur spécificité ?

Le « Secours Catholique » est un organisme de charité et d’entraide qui agit au service des plus pauvres et avec eux, qui cherche à réduire les situations de fragilité sociale, à défendre la dignité de la personne humaine. S’il est catholique, il n’est pas pour autant limité aux catholiques. On ne demande pas à un pauvre s’il est catholique pour lui donner à manger, laissant les non-catholiques mourir de faim ! Il s’agit d’exercer ce secours au nom de l’Église catholique et en relation étroite avec elle, avec le souci de la mise en pratique de l’Évangile de Jésus. Sur le plan national et diocésain, un aumônier accompagne les bénévoles pour les aider à enraciner leur service dans le commandement du Seigneur.

« L’École catholique » est une institution qui participe à la mission d’éducation des enfants et des jeunes, sous contrat avec l’État, dans le respect des programmes, mais avec une liberté d’adaptation. La colonne vertébrale des établissements est aussi l’Évangile, la doctrine sociale de l’Église, sur lesquels on s’appuie pour développer ce qu’on appelle le caractère propre, qui le distingue des établissements publics. Nos écoles sont ouvertes à tous, même aux non-catholiques, mais la mission d’éducation, l’attention aux élèves, la dimension communautaire sont appelées à refléter toujours le cœur de l’Évangile, sous la responsabilité de l’évêque. Elles sont aussi des lieux missionnaires où l’on doit librement offrir une première annonce explicite de la foi.

Une « radio chrétienne » (ici, le qualificatif change un peu, même si RCF est à très grande majorité catholique, au sens institutionnel : création, financement, etc.) n’émet pas des ondes chrétiennes pour les chrétiens seulement. C’est un outil missionnaire voulu par les évêques au service de leur mission d’évangélisation. N’importe qui peut écouter la radio diocésaine. Se référant aux trois points de la ligne éditoriale du réseau, elle « invite à découvrir l’autre et à s’engager » ; elle est « au service de l’intelligence, du discernement éthique et de la recherche de la vérité » ; et elle « nourrit la vie spirituelle et invite à la rencontre avec le Christ ».

Les catholiques ont une mission sans détour : offrir à tous l’Évangile et l’enseignement de l’Église qui sont pour tous. C’est leur seule boussole.

+ Mgr François Touvet
Évêque de Châlons

Infos locales

Le déploiement d’Office 365

Utiliser internet et des logiciels ou envoyer des mails fait partie de votre quotidien. Word, Excel, PowerPoint, Outlook… à moins d’avoir vécu dans une grotte et sans ordinateur depuis 25 ans, on connaît ! Parfois cela n’est pas sans poser des problèmes qui vous laissent bien dépourvus ! Surtout, ça ne répond pas toujours à vos besoins réels ou aux normes actuelles de sécurité informatique. C’est pourquoi la solution Office 365 se déploie dans tout le diocèse. Vos logiciels préférés sont toujours là, mais la façon de travailler change. Cet ensemble de logiciels et d’applications vous deviendra vite nécessaire. Pourquoi ?

Vous ne perdrez plus jamais vos données

Grâce à OneDrive, stockez et sauvegardez de façon sûre et conforme au RGPD (Règlement Général pour la Protection des Données) toutes vos données, et accédez-y où que vous soyez, sur n’importe quel ordinateur, tablette ou téléphone portable. Finis les clés USB et les fichiers perdus !

Vous serez compatibles avec ce que vous recevrez du diocèse

Avec la plateforme Office, vous êtes sûrs de posséder toujours les dernières versions de vos logiciels et applications. Il n’y a donc plus de problème de compatibilité entre fichiers.

Le travail collaboratif sera simplifié

Tous les documents que vous créerez (Word, Excel) ou que vous recevrez par mail, et que vous stockerez, seront partageables ; même chose pour votre calendrier. La visio conférence est aussi au cœur du système.

Votre vie privée sera conservée

Parce qu’elles sont accessibles à l’aide d’une adresse professionnelles en @chalons.catholique.fr, les applications Office 365 sont conformes au RGPD et séparent la vie privée des utilisateurs de leur vie professionnelle.

Le déploiement d’Office 365 dans le diocèse se fera progressivement jusqu’à la fin de l’année. À partir du 1er juin 2021, le diocèse ne communiquera plus sur les adresses privées pour toutes les raisons citées ci-dessus.

Si vous avez besoin d’aide, prenez contact avec nous à admin@chalons.catholique.fr

Vivre la journée
des chrétiens d’Orient

La 4ème journée de prière pour les chrétiens d’Orient aura lieu le dimanche 9 mai prochain. Il s’agit d’une journée internationale en communion de prière.

Chrétiens orientaux, syriaques, coptes, maronites, grec-melkites, gréco-catholiques roumains et ukrainiens, éthiopiens, érythréens, syro-malankars, syro-malabars, chaldéens, arméniens… et latins seront rassemblés dans la prière.

Comment vivre cette journée en France ?

S’associer en priant à l’intention de prière de la journée : « Seigneur, en cette journée des chrétiens d’Orient, nous te prions pour la paix dans le monde. Donne à nos frères et sœurs d’Orient de garder l’espérance et de croire en un avenir possible sur leurs terres. »

Transmettre l’intention de prière à ma paroisse pour qu’elle soit lue à la prière universelle le dimanche.

Participer à la neuvaine de prière sur le site hozana.org : « Neuvaine pour les chrétiens d’Orient ».

Composer une prière dédiée à cette journée de communion avec nos frères chrétiens d’Orient et l’envoyer à
communication@oeuvre-orient.fr La plus belle prière sera diffusée sur les réseaux sociaux et publiée dans le bulletin de L’Œuvre d’Orient.

Dimanche après dimanche, lors des célébrations du temps pascal, les chrétiens d’Orient et d’Occident entendent les Actes des Apôtres et sont ainsi témoins de cette première évangélisation.

Fête de Notre-Dame
de L’Épine, le 9 mai à 16h

Les mesures sanitaires semblent se relâcher… un tout petit peu. La limite des 10 km est désormais supprimée, mais pas la distanciation dans les lieux de culte. Dans ces conditions, nous vous proposons de nous retrouver SUR INSCRIPTION (nombre de places limité) à l’évêché au 03 26 68 07 03, ou de vous unir par la prière à une fête de Notre-Dame de L’Épine très simple, très priante, dimanche 9 mai à 16h en la basilique. Au programme : chapelet, couronnement, vêpres, en présence des Bénédictines du Sacré-Cœur de Montmartre.

Ce 9 mai, donc, pas de pèlerinage diocésain, et si vous voulez malgré tout venir à L’Épine à pied… veillez juste à vous inscrire au préalable pour la célébration, et à ne pas vous regrouper.

Un pèlerinage à Montmartre

Le diocèse organise un pèlerinage au Sacré-Cœur de Montmartre, le samedi 19 juin 2021, présidé par Mgr François Touvet. Vous êtes attendus nombreux pour aller rencontrer le Sacré-Cœur de Jésus, ainsi que les bénédictines dont une équipe viendra prochainement à L’Épine pour animer le sanctuaire.

Un autocar a été prévu pour chacun des espaces missionnaires. Ainsi des prises en charge seront possibles à :

  • Châlons-en-Champagne (6h30 square Antral et devant la gare)
  • Dormans (6h45 devant la gare)
  • Épernay (6h devant la gare)
  • Montmirail (8h parking empereur)
  • Sainte-Menehould (5h30 place du Général Leclerc)
  • Sézanne (7h30 place du Champ Benoist)
  • Vitry-le-François (5h45 place Royer Collard)

Pour respecter les contraintes sanitaires, le déjeuner ne sera pas organisé, chacun apportera son repas. Bien que le prix de revient du transport soit de l’ordre de 20 €, la contribution demandée s’élève à 10 € par personne (gratuite jusqu’à 12 ans). Le diocèse prendra en charge le complément, mais les offrandes de ceux qui peuvent donner plus seront les bienvenues.

Renseignements :

pelerinages@chalons.catholique.fr

Inscription sur le site du diocèse :

chalons.catholique.fr/montmartre

Église universelle

En mai, un « marathon de prière » dans 30 sanctuaires du monde

Situés aux quatre coins du monde, y compris Notre-Dame de Lourdes en France, 30 sanctuaires mariaux dirigeront la prière mariale chaque jour du mois de mai par laquelle les fidèles invoqueront la fin de la pandémie et la reprise des activités sociales et professionnelles. Cette initiative sera ouverte par le pape François dans la basilique Saint-Pierre, avec une intention spéciale « pour l’humanité blessée ».

Chacun sera alors invité à se joindre à cette prière d’intercession et d’espérance à la Sainte Vierge. Avec la prière du Rosaire, chaque jour du mois est caractérisé par une intention de prière pour les différentes catégories de personnes les plus touchées par le drame de la pandémie.

Voici la liste des sanctuaires qui se relaieront, et les intentions de chaque jour :

  • 1er mai : Notre-Dame de Walsingham (Angleterre), pour les défunts ;
  • 2 mai : Jésus Sauveur et Notre Mère Marie (Nigeria), pour ceux qui n’ont pas pu saluer leurs proches ;
  • 3 mai : Notre-Dame de Częstochowa (Pologne), pour les personnes contaminées et les malades ;
  • 4 mai : Basilique de l’Annonciation (Israël), pour les femme enceintes et les enfants à naître ;
  • 5 mai : Bienheureuse Vierge du Rosaire (Corée du Sud), pour les enfants et les adolescents ;
  • 6 mai : Notre-Dame d’Aparecida (Brésil), pour les jeunes ;
  • 7 mai : Notre-Dame de la paix et du bon voyage (Philippines), pour les familles ;
  • 8 mai : Notre-Dame de Luján (Argentine), pour les personnes qui travaillent dans la communication ;
  • 9 mai : Sainte Maison de Lorette (Italie), pour les personnes âgées ;
  • 10 mai : Notre-Dame de Knock (Irlande), pour les personnes porteuses de handicap ;
  • 11 mai : Vierge des Pauvres, Notre-Dame de Banneux (Belgique), pour les pauvres, les sans-abri et les personnes en difficulté économique ;
  • 12 mai : Notre-Dame d’Afrique (Algérie), pour les personnes seules et pour ceux qui ont perdu l’espérance ;
  • 13 mai : Bienheureuse Vierge du Rosaire (Portugal), pour les prisonniers ;
  • 14 mai : Notre-Dame de la Santé (Inde), pour les scientifiques et les instituts de recherche médicale ;

  • 15 mai : Marie Reine de la paix, sanctuaire de Medjugorje (Bosnie), pour les migrants ;
  • 16 mai : Cathédrale Sainte-Marie (Australie), pour les victimes de la violence et du trafic d’êtres humains ;
  • 17 mai : Immaculée Conception (Etats-Unis), pour les responsables des nations et des organismes internationaux ;
  • 18 mai : Notre-Dame de Lourdes (France), pour les médecins et les infirmiers ;
  • 19 mai : Meryem Ana (Turquie), pour les populations en guerre et la paix dans le monde ;
  • 20 mai : Notre-Dame de la Charité del Cobre (Cuba), pour les pharmaciens et le personnel de santé ;
  • 21 mai : Vierge de Nagasaki (Japon), pour le personnel d’assistance sociale ;
  • 22 mai : Notre-Dame de Montserrat (Espagne), pour les volontaires ;
  • 23 mai : Notre-Dame du Cap (Canada), pour les forces de l’ordre, les militaires et les pompiers ;
  • 24 mai : Lieu non encore connu, pour ceux qui garantissent les services essentiels ;
  • 25 mai : Sanctuaire national de la Vierge de Ta’Pinu (Malte), pour les enseignants, les étudiants et les éducateurs ;
  • 26 mai : Notre-Dame de Guadalupe (Mexique), pour les travailleurs et les entrepreneurs ;
  • 27 mai : Mère de Dieu (Ukraine), pour les chômeurs ;
  • 28 mai : Vierge Noire d’Altötting (Allemagne), pour le pape, les évêques, les prêtres, les diacres ;
  • 29 mai : Notre-Dame du Liban (Liban), pour les personnes consacrées ;
  • 30 mai : Vierge du Rosaire de Pompéi (Italie), pour l’Église ;
  • 31 mai : Jardins du Vatican, pour la fin de la pandémie et la reprise de la vie sociale et professionnelle.