Communiqué de Mgr Touvet du 26 novembre 2020 
Suite aux annonces du Premier Ministre 

Avec tous les évêques de France, je tiens à exprimer avec force mon incompréhension devant l’obstination des pouvoirs publics à imposer aux cultes des mesures irréalistes et discriminantes. Le maintien d’un plafond de 30 personnes pour chaque office religieux est absurde puisqu’il ne tient pas compte de la surface des différentes églises. Il est discriminant puisqu’une jauge proportionnelle à la surface est appliquée dans tous les autres lieux recevant du public. 

Depuis huit mois, l’Église catholique s’est appliquée à respecter scrupuleusement et loyalement toutes les mesures sanitaires prescrites, malgré leurs lourdes contraintes, le seul remerciement que nous en recevons est l’accusation injuste et sans preuve que les églises sont des lieux de contamination… Nous ne méritions pas un tel mépris. 

Je tiens à rappeler que l’engagement des catholiques au service des malades, des soignants, des personnes âgées, des enfants et jeunes, des familles, des migrants, des chômeurs, a été remarquable depuis le début de la pandémie. Pour eux, la messe n’est pas une activité non essentielle, mais elle est vitale et nourrit leur générosité et leur dévouement, dont toute la société bénéficie. 

Après une concertation faite avec les prêtres des différentes paroisses, dans le diocèse de Châlons il a été décidé de respecter au mieux les dispositions entrant en vigueur ce samedi 28 novembre. Je tiens à remercier très chaleureusement les prêtres qui, malgré leur petit nombre, feront le maximum pour que les fidèles catholiques puissent participer à la messe dominicale.  Selon les besoins locaux et le nombre habituel de fidèles, les célébrations seront plus nombreuses. 

Je remercie aussi les fidèles de leur compréhension, et de leur capacité d’adaptation ainsi que de leur esprit et de leur comportement pacifiques pour éviter les conflits. Il faudra sans doute accepter de rejoindre, faute de place, une autre messe que celle à laquelle on avait prévu de participer… 

Je remercie enfin les policiers, gendarmes et soldats de Sentinelle, qui vont devoir assumer beaucoup plus d’heures de surveillance à cause de cette situation. 

J’exprime ma reconnaissance à toutes les personnes qui ne partagent pas notre foi et qui m’ont adressé des messages de soutien et d’encouragement pour la défense de la liberté de culte.  

Je souhaite un rapide retour de la paix et du bon sens, pour que tous puissent préparer Noël de façon sereine. 

+François Touvet, 
Évêque de Châlons