Édito de Juin 2020

Communiqué n°9 du 23 mai 2020

Chers diocésains,

Vu le Décret n° 2020-618 du 22 mai 2020 complétant pour les lieux de culte le décret n° 2020-548 du 11 mai 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire,

Vu le communiqué du Ministre de l’Intérieur chargé des cultes en date du 22 mai 2020, qui fait suite à une séance de travail à laquelle Mgr de Moulins-Beaufort, président de la Conférence des Évêques de France a participé hier,

Vu le communiqué de la Conférence des Evêques de France du 23 mai 2020, rappelant que la recommandation de ne reprendre les célébrations en public qu’à partir du 2 juin est toujours valable, mais laissant aux évêques la liberté de déterminer la date de reprise dans leur diocèse,

Vue la demande de monsieur le préfet de la Marne que les diocèses de Reims et de Châlons établissent un protocole sanitaire à mettre en œuvre dans les églises,

J’ai décidé et vous demande d’appliquer strictement ce qui suit : 

1) La “messe en voiture” célébrée ce dimanche 24 mai au Capitole de Châlons-en-Champagne est maintenue et tous ceux qui le peuvent, célébrants comme baptisés, sont invités à y participer, selon les règles édictées et connues. Je procéderai à la bénédiction des Huiles et à la consécration du Saint-Chrême. Je compte sur la compréhension de chacun pour admettre l’absence de messe en paroisse ce Dimanche (voir ci-dessous les points 2 et 3). 

2) Les “messes de semaine” en présence de public pourront reprendre dans tout le diocèse dès lundi 25 mai, mais en respectant strictement les normes suivantes :

  • Désinfection des mains à la sacristie pour préparer les hosties, les livres, etc.
  • Port du masque obligatoire pour toute personne âgée de 11 ans et plus, y compris les célébrants.
  • Les prêtres peuvent le retirer à l’autel mais le porteront pour distribuer la communion.
  • Présence d’une personne chargée d’organiser le flux entrée/sortie à chaque porte, en permanence.
  • Désinfection des mains à l’entrée pour tous, au moyen de gel hydroalcoolique
  • Distance d’au moins un mètre (cercle de 1m de rayon) entre les personnes sauf si elles vivent sous le même toit
  • Désinfection des mains des célébrants au début de la présentation des dons, et avant et après avoir donné la communion.
  • Les oblats sont couverts du début de l’offertoire à la fin de la prière eucharistique et découverts seulement au moment de la communion après s’être désinfectés les mains.
  • Pas de geste de paix
  • En cas de concélébration, seul le célébrant principal boit au calice après que les concélébrants ont communié par intinction.
  • Tous les fidèles communient seulement au corps du Christ. Ils reçoivent la communion seulement sur la main présentée bien à plat.
  • Pas d’attroupement à la sortie de l’église.

Je rappelle que le non-respect de ces normes dans une église du diocèse peut donner lieu à sa fermeture temporaire par le préfet. Nous devons agir en cohérence, sans fantaisie et éviter toute initiative individuelle qui risquerait d’entrainer une sanction pour l’ensemble de nos paroisses. 

3) Les messes des dimanches et fêtes reprendront à partir du Dimanche 31 mai, jour de Pentecôte, et en la vigile le samedi 30 mai au soir. Cela demande du temps et du travail. Il apparaît en effet que le respect des normes ne peut se faire qu’au moyen d’une organisation physique des lieux de culte demandant préparation et équipement, tels que :

  • Marquage des distances au moyen de panneaux, marquage au sol ou autre
  • Mise en place de distributeurs de gel hydroalcoolique de type collectivités
  • Pose de panneaux d’information
  • Comptage des places disponibles et interdiction d’entrée dès que le quota est atteint
  • Choix des églises les plus vastes
  • Dédoublement des horaires de messes, voire triplement (J’autorise les prêtres à célébrer 3 messes le Dimanche si cela s’avère nécessaire), pour pouvoir accueillir tous les fidèles. Presque toutes les paroisses disposent de plusieurs églises : prévoir des messes dominicales successives dans des églises différentes pour éviter
  •  le travail très exigeant de désinfection entre deux offices.
  • Etc.

Je réunirai donc tous les prêtres en activité vendredi 29 mai matin à L’Épine de 10h à 11h30, pour faire ensemble le point sur les mesures techniques à appliquer dès le week-end prochain, leur distribuer le matériel adéquat (signalétique…). Chaque paroisse doit déjà approvisionner du scotch de couleur pour marquage au sol et éventuellement de la rubalise pour condamnation de places assises.

4) Obsèques : L’article 10-III du décret 2020-548 du 11 mai 2020 limitant l’assemblée à 20 personnes pour les obsèques étant remplacé par le décret 2020-618 du 22 mai, cette limite n’est plus en vigueur. On pourra donc accepter une assemblée plus importante tout en veillant bien au respect de tous les gestes-barrière.

En relation avec le préfet, nous travaillons pour permettre à tous de retrouver le chemin des églises, dans le respect de la loi et des normes sanitaires. Il appartient à chaque baptisé, et particulièrement aux prêtres et diacres, serviteurs de la liturgie, de se plier aux normes édictées et à la discipline collective.

Ensemble nous rendons grâce de pouvoir à nouveau célébrer le mystère de l’Eucharistie dans nos églises, rendant ainsi à Dieu le culte qui lui est dû. La nourriture spirituelle nous a manqué et nous veillerons à la goûter avec ferveur et foi. J’invite tous les prêtres, diacres et fidèles à prendre le temps de célébrer le sacrement de pénitence et réconciliation afin de s’approcher de la Table Sainte avec un cœur purifié.

Nous vivons cette neuvaine au Saint-Esprit tous ces jours-ci : la Pentecôte marquera de façon très symbolique la sortie du confinement.

Viens Esprit-Saint, viens en nos cœurs, et envoie du Haut du Ciel un rayon de ta lumière !

+ François Touvet
Évêque de Châlons

Communiqué n°8 du 20 mai 2020

Aux fidèles et au clergé du diocèse de Châlons,

Au lendemain de la « messe en voiture » qui a rassemblé de nombreux fidèles et a été relatée dans le monde entier par la presse, nous avons pris connaissance avec joie ce lundi 18 mai de la décision du Conseil d’État affirmant que le décret du 11 mai 2020 porte une « atteinte grave et manifestement illégale à la liberté de culte ». Avant 8 jours, le Premier Ministre doit revoir les mesures concernant les rassemblements et les réunions dans les lieux de culte. La Conférence des Évêques de France a publié dès lundi soir ce communiqué :

« La Conférence des évêques de France prend acte de l’ordonnance rendue par le juge des référés du Conseil d’État qui ordonne au Gouvernement de lever l’interdiction générale et absolue de réunion dans les lieux de culte et d’édicter à sa place des mesures strictement proportionnées aux risques sanitaires et appropriées en ce début de « déconfinement ».

Cette ordonnance va dans le sens de la lettre écrite par le Président de la Conférence des évêques de France, Mgr Éric de Moulins-Beaufort, au Premier Ministre vendredi 15 mai. La Conférence des évêques de France attend donc maintenant la révision du décret du 11 mai que le Premier Ministre a huit jours pour opérer.

À partir de la révision de ce décret des célébrations seront possibles, respectant les règles sanitaires communiquées en réponse aux propositions faites par la Conférence des évêques de France. »

Je souhaite redire à tous que la décision du Conseil d’État n’invalide pas les mesures actuellement en vigueur tant que le décret n° 2020-545 du 11 mai 2020 n’est pas modifié. Les modifications indiqueront les allègements aux mesures de restriction jugées disproportionnées par la Haute juridiction. Nous ne devons pas nous attendre à une autorisation sans limite et sans mesure-barrière.

Dans l’immédiat, je précise que rien à ce jour ne nous permet de programmer des célébrations dans nos églises ce Jeudi 21 mai (Ascension du Seigneur) et ce Dimanche 24 mai. Dès que le décret modifié sera publié au Journal Officiel de la République Française, je préciserai comment nous mettrons en œuvre dans le diocèse de Châlons les mesures préconisées par la Conférence des Évêques de France dans le cadre du dialogue maintenu avec le gouvernement. Nous pouvons seulement espérer que ce sera pour la Pentecôte. Il faut d’ores et déjà se préparer dans chaque paroisse en réfléchissant au choix des églises les plus vastes, au marquage des places assises sur les bancs ou à l’éloignement des chaises, au marquage au sol, à l’affichage des consignes, au balisage de l’entrée et de la sortie, au distributeur de gel hydro-alcoolique, aux précautions à prendre en sacristie, etc. Si le décret venait à être modifié avant Dimanche, je vous indiquerais alors l’attitude à adopter.

Pour le Dimanche 24 mai, j’invite donc tous les fidèles à venir participer à l’Eucharistie sur le parking du Capitole à Châlons. La « messe en voiture » a été une très belle expérience spirituelle et ecclésiale. Elle aura un caractère diocésain plus marqué : plutôt que de célébrer la messe chrismale à huis clos à la cathédrale le 26 mai, j’ai décidé, après avoir entendu le conseil épiscopal, de bénir les Saintes Huiles et consacrer le Saint-Chrême ce Dimanche 24 mai (J’irai les distribuer dans les paroisses dans les jours et les semaines qui viennent). J’invite donc le peuple de Dieu à se mobiliser pour venir en voiture, à relayer l’invitation. Et je demande aux prêtres de préférer cette concélébration à toute célébration privée ou filmée. Tout le monde a dit combien la privation d’assemblée pendant 2 mois a été difficile à vivre : voilà une belle occasion de retrouver le peuple de Dieu rassemblé autour de ses pasteurs. Et c’est un extraordinaire témoignage de foi, d’unité et de civisme que l’Église Catholique donne ainsi au monde entier.

J’ai bien conscience que cette « messe en voiture » ne peut satisfaire tout le monde. Comme chaque Dimanche, il y a des personnes qui n’ont pas de voiture et ne peuvent se déplacer, des malades qui restent chez eux, des familles nombreuses qui ont dû faire des choix. Tous les absents étaient présents dans la prière des participants, et le seront encore ce Dimanche, tout particulièrement les malades et les soignants, les familles en deuil, ceux qui ont mal vécu le confinement et peinent à en sortir, ceux qui subissent de plein fouet les conséquences économiques et sociales de cette crise sanitaire.

Tout s’est fort bien déroulé, et je tiens à remercier vivement toutes les équipes qui ont permis aux participants de vivre l’événement en toute sécurité, dans la joie et la paix (communication et radio, installation matérielle, préparation et déroulement de la liturgie, accueil et stationnement des voitures, poste de secours, etc). Une réunion complémentaire en préfecture a validé et consolidé cette semaine les mesures déployées.

Ce vendredi 22 mai, nous débuterons une neuvaine diocésaine pour préparer nos cœurs à recevoir le Saint-Esprit le jour de Pentecôte. Je serai heureux d’être en communion avec vous tous dans cette immense chaine de prière. Et je vous encourage vivement à y participer.

A Dimanche au Capitole en Champagne !

+ François Touvet

évêque de Châlons

Édito de Mai 2020 : Sortir

Communiqué n°7 de Mgr Touvet, en date du 6 mai à 16h

Au clergé et aux fidèles du diocèse de Châlons

Il y a presque 2 mois, la population française a été placée en confinement strict, comme dans beaucoup d’autres pays du monde.

Faisant preuve de civisme et de loyauté, les catholiques se sont soumis à l’interdiction des rassemblements, y compris les Dimanches et pendant la Semaine Sainte. Je tiens à saluer la sagesse de chacun malgré le poids de souffrance et de frustration que cela a pu engendrer, tant chez les pasteurs que chez les fidèles.

Pour autant, nous ne sommes pas restés inactifs et n’avons pas mis notre foi et notre charité en confinement. Des retransmissions ont permis de vivre le mieux possible les prières de l’Église. De très nombreuses initiatives ont émergé, faisant apparaître que la charité évangélique est le meilleur geste-barrière contre les virus de peur, de haine, de violence et d’indifférence. Je remercie chacun et chacune d’entre vous pour ce déploiement d’initiatives qui devront continuer et se développer, comme nous l’avons déjà fait pour l’accueil des migrants depuis 2015, tellement la crise économique et sociale s’annonce dure et durable.

Dans le cadre d’un dialogue franc avec le gouvernement, les évêques de France ont proposé un « plan de déconfinement » le 24 avril dernier, disant notamment qu’il leur semblait « essentiel que la vie ecclésiale puisse retrouver son caractère pleinement communautaire au même rythme que la vie scolaire, sociale et économique de notre pays à partir du 11 mai 2020 ». Les évêques s’engageaient à mettre en œuvre toutes sortes de mesures de prudence sanitaire. Il n’en a pas été tenu compte. Je vous prie de croire que tous les évêques de France ont manifesté leur étonnement ou leur mécontentement, tout en cherchant à garder le contact avec les autorités.

La liberté de culte n’est pas la liberté de réunion : si cette dernière peut être restreinte par l’État à cause d’une épidémie, la première est constitutionnelle. D’aucuns, comme moi, ne comprennent pas bien cette forme d’ingérence de l’État qui consisterait à interdire les cérémonies religieuses alors que l’accès aux commerces, aux écoles, aux transports en commun serait autorisé. Dans sa déclaration sur la liberté religieuse, le concile Vatican II affirmait avec force : « ces communautés sont en droit de jouir de cette absence de contrainte afin de pouvoir se régir selon leurs propres normes, honorer d’un culte public la divinité suprême » (Vatican II, Dignitatis Humanae §4).

Animé par le souci pastoral, et sans oublier l’esprit civique, je vous fais part de quelques décisions que j’ai pu mettre au point avec les membres du conseil épiscopal et qui entrent en vigueur le 11 mai 2020. Elles demeurent susceptibles d’être modifiées, adaptées ou annulées selon l’évolution de la situation et des décisions gouvernementales.

Le pape François disait le 29 avril dernier : « Prions le Seigneur pour qu’il donne à son peuple la grâce de la prudence et de l’obéissance aux dispositions […] afin que la pandémie ne revienne pas ». Je demande à chacun une discipline collective qui engage la crédibilité de notre Église. Il nous faut obéir avec intelligence et inventivité, dans le respect du droit et faisant valoir nos droits, dans une attitude juste et mesurée entre la rébellion qui ne servirait à rien, et une soumission exagérée qui irait au-delà de ce qui est demandé.

1/ Calendrier

– Le pèlerinage diocésain à L’Épine a déjà été reporté au samedi 10 octobre. Mais pour prier ensemble, un rendez-vous en ligne est proposé le dimanche 10 mai à 17h, sur chalons.catholique.fr et les antennes de RCF. Je célébrerai le couronnement de Notre-Dame de L’Épine, puis le chapelet sera animé par le Mouvement Chrétien des Retraités, suivi de témoignages de personnes de tout le diocèse.

– La Messe chrismale sera célébrée comme prévu à la cathédrale le mardi 26 mai à 18h30, mais à huis clos comme pendant la Semaine Sainte. Elle sera retransmise en direct sur internet et RCF. Dans les jours qui suivront, je me rendrai moi-même dans les paroisses pour remettre aux curés les saintes Huiles au cours d’un bref temps de célébration avec 8 personnes qu’il aura invitées.

Les prêtres et diacres renouvelleront devant l’évêque les engagements de leur ordination lors d’une messe qui sera célébrée, si tout va bien, à la cathédrale le lundi 29 juin à 18h30 à laquelle tout le peuple de Dieu sera convié. En cette fête des saints Apôtres Pierre et Paul, nous rendrons grâces pour la fidélité des prêtres et diacres jubilaires.

– L’Initiation chrétienne des adultes (Baptême, Confirmation, Eucharistie) ne pourra très probablement pas être célébrée la veille de la Pentecôte. À notre connaissance, la décision de rendre possibles ou non les célébrations à partir du 29 mai sera prise quelques jours avant seulement, ce qui ne nous permet pas d’envisager sereinement leur bonne organisation. Le Service du catéchuménat et les curés concernés choisiront donc une date postérieure, en dialogue avec chaque catéchumène, et en informeront l’Ordinaire (évêque ou vicaire général). La célébration se fera dans le cadre paroissial, et non privé, dans le respect des normes sanitaires en vigueur à cette date.

– Toutes les Confirmations de jeunes et d’adultes prévues d’ici l’été sont reportées au Samedi 26 septembre à 10h00 à la cathédrale. Les rencontres des confirmands avec l’évêque seront reprogrammées au cas par cas. Je recommande aux responsables et animateurs des groupes de permettre aux confirmands de se retrouver, soit en nombre inférieur à 10, soit par visio-conférence, pour prier ensemble, se soutenir et poursuivre la préparation.

– Il revient aux curés de paroisse, avec leurs équipes de conduite et les familles, de prendre les décisions de report, de préférence à l’automne, concernant les 1è communions, les professions de foi, les baptêmes et les mariages.

– Une neuvaine de préparation à la Pentecôte sera proposée à partir de l’Ascension, chaque jour sur facebook.com/diocesedechalons

– Les pèlerinages prévus d’ici l’été à Sainte Anne d’Auray, Paris-Montmartre, Mont Sainte-Odile, et le pèlerinage diocésain à Rome début octobre sont tous annulés, comme le pèlerinage national des servants d’autel fin août.

– -Les remplacements d’été par des prêtres venus de pays hors espace Schengen ne seront pas possibles.

2/ Ouverture des églises :

– Les églises restent ouvertes et on peut s’y rendre librement. Il est demandé de veiller à respecter la distance physique entre les personnes. Je souhaite vivement que chacun puisse retrouver le chemin de l’église paroissiale, et recommande donc aux fidèles de prendre du temps pour s’y arrêter, lire la Parole de Dieu, prier devant le Saint-Sacrement qui pourra être exposé par le prêtre ou le diacre à des horaires annoncés.
Les petites chapelles et oratoires exigus resteront fermés, sauf pour les communautés religieuses confinées.

Jusqu’à preuve du contraire (cf décret 2020-293 du 23 mars 2020), seules les cérémonies funéraires sont autorisées dans les lieux de culte dans la limite de 20 personnes. Tant qu’un nouveau décret n’est pas paru, je demande à chacun de respecter ces dispositions. Il ne m’est pas possible de m’appuyer sur une seule phrase prononcée par le Premier Ministre devant la représentation nationale. Le texte juridique écrit sera objectivement la référence et nous l’appliquerons tant qu’il ne sera pas modifié ou même annulé par le Conseil d’État suite à un éventuel recours.

– La célébration des Obsèques est toujours possible dans les mêmes conditions, avec 20 personnes maximum, soit dans l’église soit au cimetière, selon les termes du décret 2020-293 art 8 du 23 mars 2020. Il n’appartient pas aux pompes funèbres d’écarter la possibilité de célébrer à l’intérieur de l’église. C’est à la famille d’en décider avec la paroisse, et tout abus sera signalé à l’Ordinaire. Pendant la cérémonie, seul l’officiant bénit le corps avec le goupillon.

3/ Rencontres

– Devant la grande incertitude concernant l’ouverture des établissements scolaires, les rassemblements d’enfants et de jeunes pour la catéchèse et l’aumônerie ne reprendront pas avant l’été, quel que soit l’effectif. Le service de catéchèse et la pastorale des jeunes veilleront à offrir des activités et réflexions par internet et tout autre moyen approprié. Les responsables paroissiaux y veilleront aussi très attentivement pour les enfants et jeunes qui préparent leur 1è communion, profession de foi ou Confirmation.

– Les réunions d’adultes sont possibles sans dépasser 10 personnes et en respectant les normes sanitaires. Considérant le vaste espace disponible, les églises sont aussi des lieux de réunion adéquats où chacune des 10 personnes autorisées peut bénéficier de 4 m2, ce qui est impossible à domicile.

– Il est possible de célébrer le sacrement de pénitence et réconciliation, sous la forme d’une rencontre individuelle, en gardant la distance physique d’au moins 1 mètre, et en portant un masque. Je recommande aux prêtres d’organiser des permanences en évitant tout attroupement.

4/ Questions financières :

– Les paroisses et le diocèse connaissent un manque à gagner très important depuis le début du confinement.
Tout en mesurant le fait que des personnes sont mises en difficulté économique par l’absence de travail, je rappelle qu’il est possible de donner à la quête par voie électronique : http://chalons.catholique.fr/la-quete-numerique/

– De plus, j’invite tous les fidèles à confier leurs intentions de prière aux prêtres qui continuent de célébrer l’Eucharistie. Les offrandes de messe (18€) leur apportent un complément significatif à leur traitement mensuel.

5/ Propositions caritatives :

L’Eucharistie est la “source et le sommet de toute la vie chrétienne” (Vat II, Lumen Gentium §11) qui ne se résume pourtant pas à elle seule.
J’invite les chrétiens du diocèse, les paroisses et les mouvements à faire preuve d’inventivité pour mettre en œuvre la charité évangélique à travers des actes concrets dictés par la situation inédite dans laquelle nous sommes. Outre les visites téléphoniques et de voisinage, pourquoi ne pas donner un ordinateur en surplus, offrir du soutien scolaire, proposer des “petits boulots” domestiques, distribuer de l’alimentation … ?

Alors que nous entrons dans le « mois de Marie », je vous invite, comme nous le ferons ensemble le 10 mai, à invoquer paisiblement Notre-Dame de L’Épine, notre Mère et protectrice. Avec Elle, nous nous préparons à accueillir le don de l’Esprit en ouvrant nos cœurs à la grâce que le Seigneur nous accorde pour vivre ces temps d’épreuve et demeurer des prophètes de l’espérance.

+ François Touvet

L’édito de Mgr Touvet du mois d’avril 2020

Communiqué N°6 du 30 Mars à 12h


Aux fidèles et au clergé du diocèse de Châlons

Nous avons tous entendu que le confinement devra durer et que les rassemblements religieux ne pourront se tenir avant la fin du mois d’avril. Ces dispositions concernent les chrétiens pour la Semaine Sainte et la fête de Pâques, mais aussi les juifs pour la Pâque, et les musulmans pour le début du Ramadan. Beaucoup d’entre vous se demandent donc comment ils vont vivre la Semaine Sainte. C’est bien légitime. Je mesure le grand bouleversement que provoque ce contexte inédit pour chacun, pour nos paroisses, nos communautés religieuses, nos familles, les prêtres et les diacres, et l’évêque. La priorité est double : respecter scrupuleusement les mesures de confinement pour participer civiquement au combat contre le virus covid19, et offrir aux fidèles les meilleurs moyens de vivre la liturgie pascale et la vie fraternelle depuis la maison. Toujours dans le respect des mesures prises par l’État, des règles liturgiques émises à Rome par la Congrégation pour le Culte Divin, et des préconisations de la Conférence des Évêques de France, après avoir travaillé avec le conseil épiscopal en visio-conférence, je vous fais part des décisions que j’ai prises pour la Semaine Sainte et le Temps pascal jusqu’à la Pentecôte, avec le souci de favoriser tant que faire se peut la communion ecclésiale et fraternelle :

1) De façon générale, le choix est fait de privilégier une célébration diocésaine de la Semaine Sainte, plutôt que de se disperser. Toutes les paroisses n’ont d’ailleurs pas les moyens de faire des retransmissions. L’évêque célébrera à la cathédrale et chacun pourra suivre la retransmission sur Facebook (facebook.com/MgrTouvet ou facebook.com/diocesedechalons), internet (chalons.catholique.fr) et RCF Coeur de Champagne (voir fréquences en fin de message). Les prêtres sont invités à célébrer chacun seul, sauf ceux qui habitent sous le même toit. Ils le feront de préférence à l’heure de la célébration diocésaine. Il n’y aura pas de retransmission paroissiale. Seuls les offices du matin seront retransmis par la communauté du Verbe de Vie aux jours indiqués.

2) Rameaux : Dimanche 5 avril

  • Messe et bénédiction des Rameaux retransmises depuis la cathédrale de Châlons à 9h30 (Facebook, internet, RCF).
    • Dès maintenant, les chrétiens qui ont un jardin sont invités à préparer une cueillette de rameaux plus importante que leurs besoins personnels et familiaux. Ils penseront à ceux qui n’ont pas de jardin ; les chrétiens du rural prépareront des rameaux pour les chrétiens des villes. Les rameaux peuvent être d’autres espèces végétales que le buis. Pendant la retransmission, les rameaux seront bénis.
    • Après le confinement, les rameaux seront mis à disposition des voisins et paroissiens qui n’en ont pas, afin qu’ils puissent les mettre sur leur crucifix. Une image sera alors distribuée.
  • Messe des Rameaux sur KTOtv à 10h et France 2 à 10h45

3) Messe Chrismale

Initialement prévue le Mardi-Saint, elle est reportée au mardi 26 mai à 18h30 à la cathédrale.

4) Triduum pascal

  • Jeudi-Saint 9 avril :
    • Sonnerie des cloches de toutes les églises à 19h30 pendant 10 minutes (veiller à bloquer ensuite toute sonnerie automatique les Vendredi et Samedi Saints : selon la tradition, les cloches sont parties à Rome : elles reviennent pour Pâques)
    • Office des Ténèbres à 8h sur facebook.com/VerbedeVieAndecy/
    • Sainte Cène retransmis
      • depuis la cathédrale de Châlons à 18h (Facebook, internet, RCF)
      • depuis St-Sulpice de Paris sur KTOtv à 18h30.
    • Vendredi-Saint 10 avril :
    • Office des Ténèbres à 8h sur facebook.com/VerbedeVieAndecy/
    • Chacun est invité à prendre le temps de méditer le chemin de la croix à la maison. Des propositions seront disponibles sur chalons.catholique.fr
  • Office de la Passion retransmis
    • depuis la cathédrale de Châlons à 18h (Facebook, internet, RCF)
    • depuis St-Pierre de Rome sur KTOtv à 17H.
  • Samedi-Saint 11 avril :
    • Office des Ténèbres à 8h sur facebook.com/VerbedeVieAndecy/
    • Vigile pascale retransmise
      • depuis la cathédrale de Châlons à 18h (Facebook, internet, RCF)
      • depuis St-Sulpice de Paris sur KTOtv à 21h. Les prêtres, célébrant chacun “sans la présence du peuple” béniront les cierges pascals de leurs paroisses.
  • Dimanche de Pâques 12 avril :
    • Office des Laudes à 8h sur facebook.com/VerbedeVieAndecy/
    • Sonnerie des cloches de toutes les églises de 10h45 à 11h
    • Messe sur France 2 à 11h et KTOtv, puis bénédiction Urbi et Orbi donnée par le Saint-Père

3) Pèlerinage diocésain à L’Epine

Initialement prévu le Dimanche 10 mai, il est reporté au samedi 10 octobre 2020, en lieu et place de l’assemblée diocésaine. Je publierai ce jour-là le projet missionnaire diocésain.

4) Formation diocésaine (prêtres, diacres, laïcs en mission, religieuses)

Initialement prévu le jeudi 14 mai, le 3è “Jeudi de L’Épine” est reporté à une date ultérieure.

5) Initiation chrétienne des adultes

  • Le rassemblement des néophytes le 19 avril, dimanche “in albis” (en blanc), est annulé.
  • Samedi soir 30 mai : dans les paroisses ayant des catéchumènes-appelés, une vigile de Pentecôte sera organisée, au cours de laquelle le curé donnera les 3 sacrements de l’Initiation chrétienne (Baptême, Confirmation, Eucharistie). Le service de pastorale liturgique, en relation avec le service du catéchuménat, donnera les indications nécessaires.
  • Dimanche 31 mai : au cours de la messe de Pentecôte à la cathédrale à 10h30, je donnerai le sacrement de Confirmation aux adultes recommençants.

6) Jusqu’à la fin du confinement

7) Après le confinement

Les espaces missionnaires proposeront :

  • Des messes à l’intention des défunts dont les obsèques auront été célébrées pendant le confinement.
  • Des permanences de confession en paroisse et à la basilique de L’Epine, et/ou des célébrations pénitentielles (“24h du pardon” ou autre proposition) avec absolution individuelle, par exemple à la veille d’une messe de sortie de confinement.
  • Des fêtes de retrouvailles et de résurrection.

Les paroisses pourront proposer la bénédiction des maisons, selon la tradition pascale (cf Livre des bénédictions). En plus des prêtres et diacres, les curés pourront désigner des laïcs idoines pour le faire.

Attention : Toutes ces dispositions sont susceptibles d’être modifiées selon l’évolution des restrictions sanitaires.

Chers amis, nous avions tous du mal à nous résoudre à cette idée d’une Semaine Sainte hors norme. Le temps est venu de nous y préparer concrètement. Je vous invite tous à essayer de tirer le meilleur de ce temps de confinement. Il y a déjà de multiples signes de fraternité et de conversion. Les silences et les cris de détresse des plus fragiles nous appellent à être des “veilleurs de charité” : un numéro vert a été activé par la pastorale de la santé : 0805 380 444 (de 9h à 18h).

La grâce de Dieu est abondante, et le Seigneur ne peut être confiné nulle part. La Semaine Sainte pourra être un vrai temps de retraite et de renouveau permettant à chacun d’accueillir en soi le Seigneur Jésus et de sortir de soi sans sortir de chez soi.

Restons unis les uns aux autres par les liens de la paix et la communion de prière. Nous avons reçu le trésor de l’espérance et pouvons le partager au monde entier. De grand coeur je vous bénis et vous assure de ma proximité pastorale.

+François Touvet
Évêque de Châlons

Informations techniques :

Fréquences RCF Coeur de Champagne :
CHALONS-EN-CHAMPAGNE : 88.6 FM
EPERNAY : 91.6 FM
SAINT-DIZIER : 88.8 FM
SAINTE-MENEHOULD : 91.2 FM
SEZANNE : 99.2 FM
VITRY-LE-FRANCOIS : 88.8 FM
et sur votre smartphone avec l’appli RCF ou sur rcf.fr

Pour regarder KTO : horaires sur ktotv.com
Sur un ordinateur, un smartphone ou une tablette, rendez-vous sur ktotv.com.

Pour regarder KTO sur une box :
Bouygues : Canal 218 : Renseignements au 3106, ou sur bouyguestelecom.fr.
Free : Canal 245 : Renseignements au 1044, ou sur free.fr.
Numericable : Canal 179 : Renseignements au 1055, ou sur offres.numericable.fr.
Orange : Canal 220 : Renseignements au 1014, ou sur orange.fr.
SFR : Canal 179 : Renseignements au 1023, ou sur sfr.fr.
Pour les utilisateurs FRANSAT, le canal de réception est le 61.

Communiqué N°5 du 24 mars à 10h


Suite à la réunion (en ligne) du Président de la République avec les responsables de cultes en France,

Suite aux recommandations du cardinal Robert Sarah, préfet de de la Congrégation pour le Culte Divin et du cardinal Mauro Piacenza, préfet de la Pénitencerie Apostolique,
Suite aux appels et directives de la Conférence des Évêques de France,
Je vous communique aujourd’hui les informations suivantes :

1) Annonciation
Mercredi 25 mars (620ème anniversaire de la découverte de la statue de Notre-Dame de L’Épine, d’après la tradition) :

  • À 11h (et non pas 18h comme annoncé précédemment), je célébrerai seul la messe de l’Annonciation à l’évêché ; pour que chacun puisse s’y associer, elle sera retransmise sur RCF Cœur de Champagne, la page Facebook du diocèse, ma page Facebook et la une du site Web du diocèse. Au cours de cette messe, je procéderai au couronnement de Notre-Dame de L’Épine, conformément au privilège accordé par le Pape Léon XIII à l’évêque de Châlons en 1890.
  • À midi, chacun est invité à s’unir spirituellement ou en direct sur KTO TV à la récitation du Notre-Père animée par le Saint-Père en direct du parvis de la basilique Saint-Pierre de Rome.
  • À 17h, la prière du chapelet que je prie depuis l’évêché viendra conclure la neuvaine commencée le 17 mars, elle sera retransmise sur RCF Cœur de Champagne, la page Facebook du diocèse, ma page Facebook et la une du site Web du diocèse.
  • À 19h30, les cloches des églises sonneront pendant dix minutes ; chaque famille est invitée à déposer une bougie allumée à sa fenêtre et à lire le texte de l’Annonciation (Lc 1, 26-38).

2) Semaine Sainte

  • Comme pour le Pape à Rome, il n’y a aura pas de célébration en public dans les lieux de cultes en France durant tout le mois d’avril. (Cela vaut aussi pour les juifs et les musulmans)
  • Le Conseil épiscopal étudiera ces jours-ci la meilleure façon possible de nous unir tous pour une célébration de la Semaine Sainte en ligne, simplifiée et tenant compte des réalités exceptionnelles du moment. Il convient de favoriser la communion plus que la dispersion par trop de propositions.

3) Catéchumènes

  • Je redis ma sollicitude aux 14 catéchumènes de notre diocèse empêchés de célébrer comme prévu les scrutins, et surtout de recevoir le baptême lors de la vigile pascale. Je m’adresse à eux dans un message personnel en vidéo qu’ils recevront aujourd’hui. Là aussi, le conseil épiscopal statuera sur la meilleure façon de vivre les scrutins et les sacrements de l’Initiation plus tard dans l’année.

4) Célébration du pardon

Le fait de recevoir l’absolution de ses péchés une fois par an, si possible à l’approche de Pâques, demeure un des commandements de l’Église. « La confession individuelle et intégrale suivie de l’absolution demeure le seul mode ordinaire par lequel les fidèles se réconcilient avec Dieu et l’Église, sauf si une impossibilité physique ou morale dispense d’une telle confession » (Catéchisme de l’Église Catholique § 1484).
Confesser ses péchés à un prêtre dans les conditions actuelles n’est pas absolument impossible, mais j’affirme que c’est à éviter pour des raisons sanitaires. En effet, la célébration du sacrement de pénitence et réconciliation demande une certaine proximité, et c’est trop risqué pour le prêtre et pour le pénitent. Cela est d’autant plus vrai que chacun doit rester à la maison.
Si toutefois un cas exceptionnel se présentait, on veillera à respecter, outre la confidentialité requise, toutes les mesures de précaution appelées « gestes-barrière ».
Je rappelle qu’aux personnes contaminées par le virus covid-19, ainsi qu’à ceux qui les soignent et risquent d’être contaminées, la Pénitencerie Apostolique a décidé, au nom du Saint-Père, d’accorder l’indulgence plénière. Ceci est vrai aussi pour les catholiques sur le point de mourir, à condition qu’ils aient récité “régulièrement quelques prières durant leur vie”.
Je rappelle aussi que, même si toutes sortes de moyens techniques sont mis en œuvre pour prier en communion les uns avec les autres, le sacrement de réconciliation ne peut en aucun cas être célébré par téléphone ou visio-conférence.
De plus, le recours à l’absolution collective n’est pas une solution puisque les rassemblements sont interdits. Elle est d’ailleurs prévue uniquement « en des cas de nécessité grave » comme « un danger imminent de mort sans que le ou les prêtres aient le temps suffisant pour entendre la confession de chaque pénitent » ou quand « il n’y a pas assez de confesseurs pour entendre dûment les confessions individuelles dans un temps raisonnable, de sorte que les pénitents, sans faute de leur part, se verraient privés pendant longtemps de la grâce sacramentelle ou de la sainte communion. » (Catéchisme § 1483).
Le Pape a déclaré le 20 mars dernier que chaque fidèle pourrait, dans ces circonstances exceptionnelles, demander pardon au Seigneur sincèrement dans son cœur, et s’engager à aller rencontrer un prêtre dès que le confinement sera levé. Il se référait au même Catéchisme : “Quand elle provient de l’amour de Dieu aimé plus que tout, la contrition est appelée “parfaite” (contrition de charité). Une telle contrition remet les fautes vénielles ; elle obtient aussi le pardon des péchés mortels, si elle comporte la ferme résolution de recourir dès que possible à la confession sacramentelle. (§ 1452)
C’est une constante de la doctrine catholique que je rappelle donc à tous les fidèles du diocèse de Châlons : deux conditions sont nécessaires pour obtenir le pardon des péchés en cas d’impossibilité de rencontrer un prêtre :
1/ le regret sincère des péchés, même mortels (péchés graves)
2/ la ferme résolution de recourir à la confession sacramentelle dès que cela sera possible.
Les curés veilleront à proposer la célébration du sacrement dès que les circonstances le permettront. Tous les prêtres se rendront alors disponibles pour accueillir les fidèles et donner l’absolution.

Que le Dieu de l’espérance soit avec vous tous. Qu’il vous accorde sa paix.

+François Touvet
Évêque de Châlons

Message de Mgr Touvet à l’occasion de la Saint Joseph


Télécharger le document :

Message des évêques de France aux catholiques et à tous nos concitoyens


Notre pays, avec de nombreux autres, traverse une grande épreuve. Le chef de l’État nous appelle à laisser de côté nos divisions et à vivre ce temps dans la fraternité. C’est pourquoi nous avons voulu que ce message destiné en premier lieu aux catholiques s’adresse aussi à tous nos concitoyens sans distinction.

Nous le faisons dans un esprit d’humilité, mais avec la certitude que la foi chrétienne a une m…

Lire le message en entier

Communiqué N°4 du 16 mars 2020 à 15h


Suite à l’évolution sanitaire dans notre pays, et conformément aux instructions reçues des différentes autorités civiles et religieuses j’ai décidé d’annuler les événements suivants :

– Le pèlerinage diocésain à Lourdes prévu du 20 au 25 avril 2020. La décision a été prise en accord avec le directeur diocésain des pèlerinages et Monseigneur Antoine Hérouard administrateur des sanctuaires de Lourdes. La direction des pèlerinages procèdera au remboursement des frais d’inscription.

– La marche johannique prévue le 13 avril.

– Le voyage des prêtres prévu du 14 au 16 avril à Saint-Étienne du Rouvray.

– Les 24 heures du pardon prévues à Châlons les 27 et 28 mars. Le décision a été prise en accord avec le doyen de l’espace missionnaire.

– La messe des donateurs prévue le 21 mars à L’Épine.

Je vous remercie de votre compréhension, gardons confiance !

+ François Touvet
Évêque de Châlons

Communiqué N°3 du 16 mars 2020 à 10h30


Suite à l’observation de quelques comportements irresponsables, et à la réception de questions précises portant sur des détails d’organisation, et selon les instructions des services du Premier Ministre, il est précisé les points suivants :

– Le confinement dès jeudi soir dernier des personnes âgées de 70 ans et plus, fragiles, à risques… s’applique bien à tous, y compris aux prêtres et aux membres des équipes obsèques.
– L’interdiction de rassemblement dans les lieux de culte concerne bien les messes des dimanches et semaines, les baptêmes, les mariages et autres temps de prière : chapelet, adoration etc. Seules les obsèques sont autorisées, dans un cadre familial très restreint.
– Pour les baptêmes et les mariages, il convient de discuter avec les familles pour reporter la date, et surtout de ne pas envisager une célébration à domicile.
– Il convient d’annuler toutes les réunions jusqu’à nouvel ordre (Y compris et sans être exhaustif lectio divina, chapelet, groupes de partage et de prière, rencontres diocésaines et formations…).

Je remercie chacun d’observer consciencieusement et scrupuleusement les consignes qui nous sont données par L’État. Je le redis : c’est un acte de charité chrétienne que de s’y conformer. Cette pandémie est à prendre très au sérieux.

Je remercie les prêtres de célébrer l’eucharistie en solitude à l’intention de tout le peuple qui leur est confié. Le diocèse mettra en ligne des propositions diverses de prière et réflexion, sur le site Web et les réseaux sociaux.

Rendez-vous sur Facebook et RCF pour le chapelet chaque jour à 17h à partir du 17 mars.

Demeurons dans l’espérance. N’écoutons pas les prophètes de malheur. Veillons et prions, soyons solidaires et offrons cette épreuve en communion les uns avec les autres.

+ François Touvet
Évêque de Châlons

Communiqué N°2 du 14 mars 2020 à 20h30


Chers amis, frères et sœurs du diocèse de Châlons,

Après les déclarations du Premier Ministre ce soir à 19h30, je demande à tous d’appliquer en toute conscience et responsabilité, ce qui suit :

– Dès ce soir minuit et jusqu’à nouvel ordre, toutes les cérémonies avec du public sont annulées dans tous nos lieux d’Église. Donc, dès ce Dimanche 15 mars, la messe ne sera pas célébrée en public, tant la semaine que le Dimanche. Les délais étant très courts, je vous invite à accueillir les fidèles à la porte et leur demander de rentrer à la maison, en leur donnant la fiche de prière rédigée par Mgr de Moulins-Beaufort, en pièce jointe :

https://catholique-reims.fr/…/M%C3%A9ditation-en-vue-de-la-…

– Les églises peuvent rester ouvertes pour que des personnes puissent aller y prier à titre individuel, en interdisant formellement tout rassemblement.

– Toutes les réunions en présentiel quelle qu’en soit la nature sont reportées jusqu’à nouvel ordre.

– La messe est retransmise à la télévision chaque dimanche matin sur France 2 à 11h et sur KTOtv le dimanche à 18h30

– La neuvaine présidée par l’évêque aura lieu comme prévu mais à huis clos. Chacun pourra s’y associer à distance.

– Les curés prendront les dispositions nécessaires pour reporter si possible toutes les cérémonies prévues dans les semaines qui viennent et prévenir les familles concernées. S’il n’est pas possible de reporter, il faut absolument limiter le nombre de participants au plus strict minimum et respecter les restrictions concernant les enfants, les jeunes, les personnes âgées de plus de 70 ans et les personnes à risque.

– Les cérémonies d’obsèques seront célébrées dans la plus stricte intimité, avec uniquement les plus proches du défunt (parents, conjoint, enfants au maximum) sans personne de moins de 16 ans ou de plus de 70 ans, sans personne vulnérable, en observant toutes les mesures-barrière et de distanciation sociale déjà présentées. Les membres des équipes obsèques âgés de plus de 70 ans laisseront la place à des personnes plus jeunes, laïcs, diacres et prêtres.

Pour rester informés, consultez régulièrement le site Web du diocèse, la page Facebook, et écoutez les journaux locaux de RCF Cœur de Champagne. Merci d’afficher le présent communiqué sur la portes des églises.

En ces temps difficiles, plus que jamais, je compte sur la bonne volonté, la solidarité et la confiance de chacun. Nous devons être exemplaires. Je vous remercie de tout cœur et vous bénis.

+François Touvet
Évêque de Châlons

Communiqué N°1 du 13 mars 2020


Aux prêtres, diacres, religieuses et à tous les fidèles du diocèse de Châlons,

Après avoir entendu la déclaration du Président de la République concernant l’épidémie de Covid-19 et les précisions apportées par le Premier Ministre,

Après avoir rencontré le Préfet de la Marne,

Après avoir reçu des recommandations du président de la Conférence des évêques de France,

Je demande à tous d’appliquer consciencieusement et loyalement les mesures suivantes :

– Les rassemblements de toute nature sont limités à 100 personnes maximum. Il faut s’organiser pour que les fidèles s’installent une chaise sur deux, un rang sur deux.
– Les personnes de plus de 70 ans (y compris les membres des équipes obsèques, des chorales, des équipes liturgiques etc.), les femmes enceintes, les personnes fragiles et à risque (diabète, obésité, problèmes cardiaques et respiratoires entre autres) sont dispensées de la messe et il leur est instamment demandé de ne pas y assister et de rester à la maison. Ce sont les personnes à risque.
– Tant que les crèches, écoles, collèges, lycées, et universités seront fermés, il est vivement recommandé que les enfants et les jeunes, y compris les servants d’autel, restent eux aussi à la maison. Ce sont eux qui transmettent le virus le plus souvent sans être malades.
– Conformément aux instructions de la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des personnes, toute activité rassemblant plus de 10 mineurs est interdite (catéchèse, aumônerie, scoutisme, action catholique, groupes de prière et autres mouvements). Il est sage d’y renoncer même pour un effectif inférieur.
– Les obsèques ne seront célébrées qu’en présence de la famille du défunt et du cercle des plus proches. Des messes pour les défunts seront célébrées ultérieurement. Seul l’officiant bénira le corps avec le goupillon. Les personnes présentes pourront s’approcher du cercueil et tracer sur elles-mêmes le signe de la croix.
– Les mariages et les baptêmes ne seront célébrés qu’en présence des familles.

Les mesures précédemment édictées restent en vigueur, à savoir :

– Distribuer la communion uniquement dans les mains des fidèles.
– Ne pas proposer de communion au calice pour les fidèles.
– Demander aux concélébrants de communier par intinction.
– Ne pas échanger le geste de paix pendant les messes, ne pas s’embrasser ni se serrer la main.
– Vider les bénitiers présents dans les églises.
– Pour les célébrants et ceux qui les assistent, se laver les mains avant et après avoir donné la communion, même dans la main (gel hydro alcoolique, lingettes désinfectantes, eau et savon…).
– Rappeler ces recommandations au début des célébrations pour qu’elles soient entendues et comprises de tous.

Par ailleurs, je recommande les points suivants :

– Les fidèles non concernés par les mesures de restriction peuvent aussi participer à la messe en semaine.

– Le sanctuaire de Notre-Dame de Lourdes propose une neuvaine de prière du 17 au 25 mars, tous peuvent s’y associer. https://www.lourdes-france.org/

– Comme les visites sont interdites dans les Ehpad, chacun aura le souci de téléphoner aux personnes âgées pour prendre de leurs nouvelles et les soutenir dans leur confinement.

– Les fidèles tenus de rester à la maison pourront suivre la messe sur France 2 / Le Jour du Seigneur, sur France Culture et sur KTO le dimanche soir. RCF diffuse à différents moments de la journée des temps de prière.

– Pour le sacrement de réconciliation, les prêtres recevront les personnes dans un lieu permettant de parler à haute voix et de respecter une distance d’au moins un mètre.

Tout ceci est valable à compter de ce jour et jusqu’à nouvel ordre. Des informations seront données ultérieurement pour la Semaine Sainte.

Chaque organisateur d’événement doit prendre les mesures nécessaires conformément aux présentes décisions et en informer le public concerné.

J’ai conscience de l’effort qui est demandé à chacun et des renoncements peu habituels en cette période de carême. C’est un acte de charité chrétienne que de respecter toutes ces mesures de protection et de précaution. Dieu nous rendra au centuple et nous comblera de sa grâce.

Je vous invite à prier pour les personnes malades et leurs familles, ainsi que pour tous les personnels soignants fortement mobilisés et exposés.

À tous j’accorde ma bénédiction au nom du Seigneur.
Paix et miséricorde !

+ François Touvet
Évêque de Châlons.