Edito de la quinzaine 1 avril 2018

Alléluia, le Christ est vivant !   

« Si le Christ n’est pas ressuscité, alors notre prédication est vide, vide aussi votre foi. » (1Co 15,14-15).

Si le Christ n’est pas ressuscité, il n’est plus qu’un homme du passé dont on peut recueillir un certain nombre d’idées dignes d’attention sur Dieu et sur l’homme, une philosophie spirituelle pour guider notre vie. Le Christ demeure alors dans une dimension purement humaine et son autorité ne vaut que dans la mesure où son message nous convainc. Il n’est plus lui-même le critère de référence de l’existence humaine. Le critère c’est notre appréciation personnelle qui choisit ce qui lui est utile et agréable. Cela signifie que nous sommes livrés, abandonnés à nous-mêmes.

Mais si Jésus est ressuscité, et c’est notre Foi, quelque chose de véritablement nouveau qui change le monde et la situation de l’homme s’est produit. Jésus, devient alors le rocher sur lequel nous pouvons nous appuyer, le critère existentiel de référence. Car Dieu s’est alors vraiment manifesté en Lui. Dans le oui ou le non que l’on donne à cette interrogation : « Jésus est-il ressuscité ? », on ne se prononce pas sur un simple événement parmi d’autres mais sur la figure de Jésus comme telle : le fils de Dieu Sauveur des hommes.

La résurrection de Jésus ne fut pas l’évasion vers un genre de vie totalement nouveau qui, n’étant plus soumis à la loi de la mort et du devenir, aurait été situé dans un au-delà étranger à nos vies terrestres. Non, la résurrection du Christ tout en nous annonçant notre propre résurrection corporelle à venir à la fin des temps, inaugure une nouvelle manière d’être et de vivre sur terre. Dans la résurrection de Jésus, une nouvelle possibilité d’être homme est atteinte, une possibilité qui intéresse tous les hommes et ouvre un avenir d’un genre nouveau pour l’humanité. L’homme n’est plus livré à lui-même, il est libéré de ses enfermements (dans le mot enfermement il y a le mot enfer). En fêtant à nouveau cette année la résurrection de Jésus, nous renouvelons et fortifions ainsi nos engagements de disciples du Christ envers Dieu et auprès des hommes.

Don Bruno

By | 2018-03-30T12:04:25+00:00 mars 30th, 2018|Edito|0 Comments