Prochains évènements

  1. Radio don RCF

    24 novembre @ 15 h 00 min - 20 h 00 min
  2. Evénement-25nov-solidarité

    Festival de la solidarité internationale

    25 novembre @ 14 h 00 min - 26 novembre @ 18 h 00 min
  3. Session « Amour et engagement »

    1 décembre @ 8 h 00 min - 3 décembre @ 17 h 00 min
  4. cheminversnoel_800x600 paysage-01

    Le Chemin vers Noël

    3 décembre - 25 décembre
  5. agenda_formation_servants

    Week-end grands servants d’autel

    16 décembre - 17 décembre

Sainte Léonie Aviat du Sézanais

Sainte Léonie Aviat du Sézanais 2017-10-03T16:25:10+00:00

Pour en savoir plus… consulter le blog de la paroisse… http://paroisseleonieaviat.over-blog.fr/

STRUCTURES PAROISSIALES

De nombreuses églises, chapelles…

CHARGE PASTORALE
Curé solidaire : Didier Berthion
Prêtre en retraite : François Rônez
Diacres :
Robert LEROY
Daniel COCHARD
Éric DEVAUX
Animatrice pastorale : Annette PRÉVOST

SIEGE SOCIAL
Presbytère
8 rue des Teinturiers
51120 SÉZANNE
CCP 588.62F Châlons
Tél : 03 26 80 53 69
Mél :  paroisezanne@wanadoo.fr

Conseil pastoral composé de 20 membres : 10 pour l’urbain, 10 pour le rural.

Conseil économique qui comprend 12 membres : 6 pour l’urbain, 6 pour le rural.

Une Équipe Pastorale de Conduite de la Paroisse reconnue le 15 novembre 2015

Didier BERTHION est le curé.
Martine CHEVENET, religieuse, chargée du célébrer
Carole GEERAERTS, laïque, chargée du témoigner
Roger CHARPENTIER, laïc, chargé du servir
Dominique GROSJEAN, laïc, chargé d’être intendant.

Forces vives.

L’accent est mis sur la précarité, ainsi le Secours Catholique qui participe à la Banque Alimentaire avec la Croix Rouge, a ouvert un atelier cuisine et fait du soutien scolaire en plus des aides habituelles (biens matériels, vêtements…). Tout récemment, la création d’un atelier « accueil-écoute » rencontre un certain succès.

Deux communautés religieuses :

•Les Sœurs du Foyer Saint François de Sales accueillent des personnes âgées (maison de retraite)
•Les Sœurs du Centre de soins de Bon Secours

Pour en savoir plus… consulter le blog de la paroisse… http://paroisseleonieaviat.over-blog.fr/

Champ de tournesols

Champ de tournesols

 

 

La paroisse a pour nom “Le Sézannais” en raison de la situation géographique de Sézanne.

 

 

 

ESPACE TERRITORIAL.

La paroisse “Le Sézannais” composée de 32 communes reparties en 4 groupements, a la forme d’un triangle jalonné de coteaux verdoyants, de vignobles, forêts et grandes cultures. La paroisse est desservie par les routes Nationale “4” et départementale “51”.

•La ville de Sézanne, située dans le groupement de Sézanne, est une petite ville au charme provincial qui attire par la qualité de sa vie, sise au flanc d’une colline : elle est le centre de la Paroisse avec :
◦l’Église St Denis de style gothique flamboyant, flanquée d’une imposante tour carrée Renaissance, au pied de laquelle sont accolées de minuscules boutiques. La ville offre de magnifiques promenades dans une ceinture de mails tracée à l’emplacement des fossés des remparts qui délimitent l’ancienne ville médiévale.
◦A découvrir : la source de Ste Radégonde, près de la forêt de Traconne à Le Meix St Epoing.
Autres curiosités

•Groupement Nord
◦Château de Chapton à La Villeneuve les Charleville.
◦Monument commémoratif de 1914 à Mondement, appelé “La Borne” (privé) ou La Carotte.
◦Église St Gervais et Protais rénovée par les paroissiens à Lachy.
◦Église de style flamboyant à Allemant.
•Groupement Sud
◦Église St Martin à 4 tours à Saudoy.
◦Dolmen à Fontaine Denis et église Saint Quentin
◦Église St Serein de style flamboyant à Bethon.
•Groupement Pleurs
◦Réserve naturelle d’orchidées à Marigny.
◦Canon devant l’église St Memmie à Linthelles.
VIE ÉCONOMIQUE – SOCIALE – CULTURELLE.

Si la ville de Sézanne est un pôle d’activités dynamique et très orienté vers le social par l’action exemplaire de son centre intercommunal d’action sociale, d’associations de valorisation par le travail et d’insertion : S.E.V.E. – P.I.S.T.E., chaque groupement par la variété et la complémentarité de son identité, contribue à rendre attractif et harmonieux économiquement le site de la paroisse qui offre notamment : services administratifs et financiers, assurances, artisans, commerces et services, professions libérales, hôtellerie, restauration, professionnels de la santé, hôpital, clinique vétérinaire, soins infirmiers à domicile, foyer de retraite, crèche, nombreux logements sociaux. Vignoble, agriculture diversifiée (céréales, endives, asperges…) Usine de déshydratation (luzerne) influence de la sucrerie de Connantre (paroisse Fère Ensemble) coopérative agricole, usine d’optique…

L’enseignement est assuré dans certains villages et à Sézanne : écoles maternelles, primaires, collège, lycée… dont l’école catholique St Denis à Sézanne (maternelle et primaire).
Bibliothèque, salles polyvalentes, salle de musique, maison des sports, stade omnisports, gymnase, aéroclub, espace jeunes, foyer, piscine.
De très nombreuses associations sportives et culturelles : se renseigner auprès de la mairie.
Tourisme très actif, villages fleuris, brocantes, foires…

Sainte patronne : Sainte Léonie Aviat (10 janvier)

Née à Sézanne où elle reçoit le baptême, c’est à la vue des jeunes ouvrières qui travaillent à l’usine de lunetterie qu’elle a l’intuition d’ouvrir une maison d’accueil à l’imitation du Père Brisson pour les bonnetières de Troyes. « M’oublier entièrement » est sa devise. Elle ouvre des patronages, développe des écoles élémentaires dans les paroisses et le premier collège de jeunes filles à Paris. Avec le Père Brisson, elle fonde la Congrégation des Sœurs Oblates de St François de Sales. Sa spiritualité est toute inspirée de St François de Sales qui répétait : « Travaillons à faire le bonheur des autres ». Canonisée le 25 novembre 2001.

Comme Léonie, par une attention aux besoins des générations nouvelles, nous avons à nous rendre sensibles à leur recherche de sens, à leur aspiration vers ce qui est juste et bien. Dans la ligne de la 5e orientation du Synode, notre paroisse s’est donné pour objectif de proposer des lieux de parole, d’échange et ressourcement. Dans un monde marqué par l’individualisme, nous pouvons faire nôtre cette maxime : « Travaillons à faire le bonheur des autres. »


 

Une fille de Sézanne Mère Léonie Françoise de Sales AVIAT
a été canonisée le 25 novembre 2001 à Rome.

Dans une invitation commune à participer à la canonisation, à Rome, Mgr Gilbert Louis, évêque de Châlons-en-Champagne, et Mgr Marc Stenger, évêque de Troyes écrivaient : “… la nouvelle sainte est un merveilleux cadeau pour nos deux Églises de Châlons et de Troyes dans lesquelles elle a ses racines…”

Mais… qui est Léonie Aviat ?

Léonie Aviat

Léonie Aviat

Léonie Aviat est une Champenoise, née le 16 septembre 1844, à Sézanne, où ses parents tiennent un commerce, place de l’église. Elle fait ses études à la Visitation de Troyes : elle y est préparée à sa mission future par la Supérieure du monastère, Mère Marie de Sales Chappuis, et par l’aumônier, l’abbé Louis Brisson.

Celui-ci lui confie la direction de l’œuvre qu’il a créée à Troyes en 1858 pour l’éducation humaine et chrétienne des jeunes ouvrières : il en fait ainsi en 1866 la Fondatrice d’un Institut religieux nouveau de spiritualité salésienne, les Sœurs Oblates de Saint-François de Sales.

En 1868, Léonie reçoit, avec l’habit religieux, le nom significatif de Sœur Françoise de Sales. Elle fait Profession le 11 octobre 1871. Le 20 septembre 1872, elle est élue Supérieure générale de la Congrégation. Sous son gouvernement, la communauté grandit, les œuvres ouvrières se développent. En même temps, s’ouvrent, dans les paroisses, des écoles primaires, et, à Paris, le premier pensionnat de jeunes filles – l’apostolat des Oblates s’étend ainsi aux différentes classes sociales, à toutes les formes d’éducation, et bientôt aux missions “Ad Gentes”. Après une période d’effacement qui met en lumière sa grande humilité, Mère Aviat est, en 1893, à nouveau élue Supérieure générale, charge qu’elle occupera jusqu’à sa mort. Elle s’emploie alors à développer les œuvres de la Congrégation en Europe, Afrique du Sud et Amérique du Sud.

En 1903, elle doit faire face à la persécution religieuse en France, et transférer la Maison-Mère à Pérouse, en Italie. C’est là qu’elle meurt le 10 janvier 1914 ; fidèle jusqu’au bout à sa résolution de Profession : “M’oublier entièrement”. Elle laisse à ses filles de tous les temps cette consigne très salésienne. “Travaillons à faire le bonheur des autres !”

 

 

 

 

 

Aller à la barre d’outils