Prochains évènements

  1. Radio don RCF

    24 novembre @ 15 h 00 min - 20 h 00 min
  2. Evénement-25nov-solidarité

    Festival de la solidarité internationale

    25 novembre @ 14 h 00 min - 26 novembre @ 18 h 00 min
  3. Session « Amour et engagement »

    1 décembre @ 8 h 00 min - 3 décembre @ 17 h 00 min
  4. cheminversnoel_800x600 paysage-01

    Le Chemin vers Noël

    3 décembre - 25 décembre
  5. agenda_formation_servants

    Week-end grands servants d’autel

    16 décembre - 17 décembre

Bienheureux Frédéric Ozanam d’Aube et Seine

Bienheureux Frédéric Ozanam d’Aube et Seine 2017-10-03T16:25:10+00:00
STRUCTURES PAROISSIALES

De nombreuses églises…
Dans le cadre des « Églises accueillantes », sont ouvertes en juillet et août les églises :

•Saint Sulpice – Saint Antoine d’ANGLURE ; église construite en style flamboyant, au début du 16ème siècle. Le chœur contient des boiseries (18ème siècle) provenant du prieuré des Mathurins de Macheret.
•Saint André de SARON SUR AUBE ; église inachevée ; ses trois nefs, presque égales en hauteur, sont voûtées, et sont séparées par des colonnes rondes (16ème siècle). Dalles funéraires gravées (15 et 16ème siècles) – un souterrain va de l’église au château privé du 18ème siècle.
•Saint Just à St JUST SAUVAGE : église de style flamboyant. Vaste chœur, avec bas côtés ; transept double ; nef et bas côtés ; entièrement voûtée, portail, tour sur la façade.
D’autres églises :

•CLESLES, église au clocher pointu, flanquée d’une tour sarrasine due, paraît-il au seigneur OGIER, prisonnier au 12ème siècle de SALADIN, lors de la troisième croisade. Vers 1870, l’abbé APPERT a créé les grandes orgues de l’église : les seules de la paroisse.
•COURCEMAIN, église St Martin avec son portail et sa nef de style roman, sa flèche du 16ème siècle, son transept et son abside style flamboyant.
•LA CHAPELLE LASSON, l’église du 12ème siècle est tout ce qui reste d’un monastère de grande importance de l’ordre des hospitaliers.
•SAINT QUENTIN LE VERGER, l’église en hauteur était surnommée le phare des voyageurs.
•SAINT SATURNIN, ermitage St Victor.
•BAGNEUX, derrière l’église puits Ste Claire ; chaque lundi de Pentecôte on y venait en pèlerinage pour guérir la cécité.

Forces vives

Animée par toute une équipe de laïcs, la paroisse s’est constituée progressivement au cours des trois dernières décennies.
Action Catholique : C.M.R. des 13/15 ans aux aînés, M.C.R.
Le Secours Catholique est très présent dans la paroisse avec des délégués par village – souhaite former une équipe active dans cette paroisse où l’aide sociale va croissant.
Équipes liturgiques : ordinaire et spécialisée, chants liturgiques, formation permanente, obsèques.
Une personne relais dans chaque commune a pour rôle d’apporter son savoir et ses conseils auprès des nouveaux arrivants, des jeunes.

Pour communiquer :

•Une feuille dominicale pour les annonces de la semaine.
•Un flash info tous les 15 jours avec les renseignements pratiques et les questions d’actualité.
•Un bulletin trimestriel dont le contenu est évoqué au Conseil Pastoral.

Conseil Économique : 6 membres.

CHARGE PASTORALE

Curé : Didier BERTHION
Presbytère :
9, rue de Châlons
51260 ANGLURE
Tél : 03 26 42 71 83
Fax : 03 26 81 86 63
Mél : paroisse.ozanam51@orange.fr
CCP : 1055 68 Y Châlons

ESPACE TERRITORIAL.

 

La plaine à proximité d'Anglure

A proximité d’Anglure

 

Située à l’extrême sud-ouest du diocèse et du département de la Marne, cette paroisse qui jouxte le département de l’Aube, se développe le long de l’Aube, à son confluent avec la Seine ; elle tient son nom de ces deux voies d’eau.
Les 19 communes qui constituent la paroisse s’étirent de part et d’autre de la route départementale 373 dont GRANGES SUR AUBE et VOUARCES situées à l’extrême sud est.

Particularités des communes :

– ALLEMANCHE-LAUNAY et SOYER, village qui résulte de l’association de trois centres anciens.
– BAGNEUX composée de trois hameaux, au milieu des bois est la commune la plus giboyeuse de la paroisse.
– SAINT JUST-SAUVAGE où l’on peut voir le tombeau du Maréchal BRUNE à St JUST, le nom de SAUVAGE serait dû à l’implantation massive de bûcherons (silvage) au bord de la Seine sur laquelle les bois étaient transportés.
– VILLIERS AUX CORNEILLES, le nom viendrait d’une corneille offerte par Jeanne d’Arc au châtelain lors de son passage pour se rendre au sacre de Charles VII ; un château féodal de 1270 en restauration avec douves et donjon ; Fontaine St Jean (source)

VIE ÉCONOMIQUE – SOCIALE – CULTURELLE.

La paroisse Aube et Seine qui compte plus de 6 300 habitants est rurale : coopérative agricole, céréales, coopérative de déshydratation, GAEC, EARL, SCEA, à VILLENEUVE SAINT VISTRE beaucoup de personnel saisonnier est employé pour les cultures maraîchères.
Par contre, la ville auboise frontalière de ROMILLY SUR SEINE est par excellence le lieu de travail pour les habitants des villages qui sont à quelques kilomètres de distance et qui regroupent la population la plus jeune ; peu de grandes industries mais petites industries comme à COURCEMAIN. Il est à noter que le problème du déplacement est le handicap majeur pour se rendre au travail car il n’y a pas de moyen de locomotion organisé en milieu rural. Les autres villages ont une population plus âgée : agriculteurs, artisans, commerçants ; après une période où le commerce de proximité disparaissait, certains villages voient des petits commerces s’installer à nouveau, produits de consommation courante, succursales bancaires, hôtels, restaurants, librairie, cordonnerie, professionnels de la santé, galerie d’art, maison des jeunes, vie associative, salle polyvalente, gymnase, camping,… Marcilly sur Seine voit le mélange des eaux de l’Aube et de la Seine , la localité est désormais dotée d’un ponton d’accostage pour la navigation de plaisance qui transite sur la Seine.
Les enfants de la maternelle et du primaire sont scolarisés dans quatre écoles ; les jeunes du niveau collège se rendent à ANGLURE, quant à ceux des lycées, ils vont en général à Sézanne.

Témoins du passé :

A ANGLURE, chef-lieu de canton, siège du district intercommunal, subsiste un moulin sur l’Aube qui produisait il y a quelques années encore de l’électricité…
CONFLANS SUR SEINE garde son écluse mais une convergence de canaux servait autrefois au transport de grain.
ESCLAVOLLES-LUREY : son nom serait dû à l’implantation d’une colonie d’esclaves.
MARSANGIS, avec SAINT SATURNIN et COURCEMAIN, a récupéré des terres sur les marais d’où la couleur noire du terrain.

Saint patron : Bienheureux Frédéric Ozanam (9 septembre)

Face aux conséquences néfastes de l’industrialisation du 19e siècle, Frédéric Ozanam, soucieux d’une pensée et d’une action sociales inspirées des Béatitudes, fonde en 1833 la Société de St Vincent de Paul pour venir en aide aux plus démunis. Son exemple ne peut que nous inciter à vivre l’Évangile au service des laissés-pourcompte de la société moderne. Le contexte économique et social, les problèmes d’emploi et de précarité vécus dans le secteur, nous rapprochent des situations qu’il a rencontrées en son temps. Il nous parait être un bon témoin de l’Évangile vécu au cœur de la dureté du monde, en appelant à être nous-mêmes serviteurs en particulier des plus humbles et des plus déshérités.

Mt. 25, 40 : « En vérité, je vous le dis, dans la mesure où vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait ».

 

 

 

 

 

 

Aller à la barre d’outils